Les muscles donnent un attrait esthétique à votre corps. Mais plus important encore, les muscles jouent un rôle vital pour soutenir votre santé et votre bien-être en général.

En fait, les muscles contribuent à la santé métabolique, au contrôle du poids corporel, à la force osseuse et à la résilience au stress et aux maladies.

La masse musculaire aide également à améliorer le contrôle de la glycémie, à améliorer la qualité du sommeil, à améliorer la santé mentale, à favoriser la récupération après une blessure ou une maladie et à maintenir la résilience et la santé jusqu'à un âge avancé.

Le corps humain compte plus de 600 muscles, ce qui représente environ 40% de notre poids corporel. Vous pouvez développer une bonne quantité de masse musculaire en faisant régulièrement de l'exercice et en mangeant sainement.

L'état de santé de vos muscles peut indiquer plusieurs choses concernant d'autres aspects de votre santé. Par conséquent, il est important d'accorder une attention appropriée aux affections musculaires et de chercher pourquoi elles peuvent survenir.

1. Reposez-vous

Le sur-exercice peut nuire à votre santé musculaire. Si vous avez des douleurs musculaires après un entraînement, c'est un signe clair que vous devez vous reposer pendant une journée.

Pendant une séance d'entraînement, de minuscules micro-déchirures peuvent se former dans les muscles, ce qui entraîne des douleurs. Lorsque vous vous reposez, le corps commence à réparer ces larmes et à développer vos muscles. Alors, faites de la récupération une partie essentielle de votre programme de fitness, écoutez toujours vos muscles et évitez de pousser trop fort.

Gardez à l'esprit que plus l'intensité de votre entraînement est élevée, plus vos muscles ont besoin de temps pour récupérer.

En plus de vous reposer, assurez-vous de rester hydraté et essayez de faire de l'exercice aérobie léger comme la marche ou le jogging.
Choses que vos muscles essaient de vous dire
Choses que vos muscles essaient de vous dire

2. Restez hydraté

Les crampes musculaires qui surviennent lorsqu'un muscle se contracte involontairement peuvent être dues à la déshydratation. L'eau comprend 75% du tissu musculaire et les aide à se contracter et à se détendre facilement. Ainsi, lorsque vous êtes déshydraté, vous courez un risque accru d'avoir des crampes musculaires plus fréquemment.

De plus, l'eau est importante pour une bonne circulation des nutriments dans le corps, sans quoi vos muscles seront privés de nutriments importants.

Si vos muscles sont douloureux ou ont des crampes, buvez plus d'eau. Pour éviter la déshydratation, buvez toujours une grande quantité d'eau tout au long de la journée.

3. Vérifiez votre niveau de magnésium

Des crampes musculaires régulières peuvent être le signe d'une carence en magnésium. Le magnésium est important pour la santé musculaire, car il stimule la recapture du calcium et augmente l'absorption du potassium. Ces deux facteurs sont importants pour des muscles forts.

De plus, ce minéral aide à déplacer le sucre de votre sang vers vos muscles et à éliminer l'acide lactique, qui peut s'accumuler dans les muscles pendant l'exercice et provoquer des douleurs.

Si vous avez une carence en magnésium, il vous suffit d'augmenter votre apport en magnésium par une alimentation saine ou de consulter votre médecin pour prendre un supplément. Certains aliments riches en magnésium comprennent les grains entiers, les noix, les haricots, les légumineuses, les légumes à feuilles vertes et les fruits comme l'avocat et la banane.

4. Mangez plus d'aliments riches en potassium

Si vous ressentez soudainement plus de crampes musculaires, il est fort probable que votre corps manque de potassium. En fait, des crampes musculaires fréquentes sont un signe courant d'une carence en potassium.

Le potassium aide à maintenir l'équilibre hydrique et électrolytique dans le corps, ce qui est important pour que vos muscles et vos nerfs fonctionnent correctement.

Ce minéral est principalement impliqué dans le potentiel membranaire et l'excitation électrique des cellules nerveuses et musculaires et dans la régulation acido-basique. Cela aide à contrôler les contractions et le fonctionnement des muscles.

Il est important de reconstituer le potassium de votre corps en mangeant des aliments plus riches en potassium comme les bananes, les choux de Bruxelles, les épinards et les haricots blancs, ou en prenant un supplément après avoir consulté votre médecin.

5. Évitez l'alcool

Une consommation excessive d'alcool n'est pas bonne pour la santé ou pour les muscles. Les nerfs périphériques peuvent être endommagés en raison d'une consommation excessive d'alcool, provoquant une neuropathie alcoolique. Les crampes musculaires sont un symptôme courant de la neuropathie alcoolique.

6. Vérifiez votre taux de sucre dans le sang

Le diabète peut également contribuer aux crampes musculaires des jambes. En fait, le diabète non contrôlé peut endommager vos nerfs et provoquer une neuropathie diabétique. Certains symptômes de la neuropathie diabétique comprennent des douleurs dans les muscles des jambes, des picotements et des engourdissements dans les jambes.

Si vous souffrez de crampes musculaires et que vous souffrez de diabète, vérifiez votre glycémie. Consultez également votre médecin pour un diagnostic et un traitement appropriés.

7. Arrêtez de fumer

La faiblesse musculaire et une mauvaise adhérence sont des signes évidents que si vous fumez, il est temps d'arrêter.

Les toxines nocives sont mauvaises pour tout votre corps. En fait, la nicotine peut affecter les muscles squelettiques, lisses et cardiaques, ce qui peut entraîner des dysfonctionnements musculaires aigus et chroniques.

De plus, le tabagisme entraîne une mauvaise circulation sanguine dans tout le corps, ce qui signifie que les muscles reçoivent moins de nutriments et d'oxygène pour fonctionner correctement.


Source: top10homeremedies.com