Le dentifrice est indispensable pour avoir une bouche impeccable. Il élimine les bactéries qui causent la mauvaise haleine, les maladies des gencives et les caries ! En échange, vous obtenez... des produits chimiques toxiques ? Malheureusement, c'est le cas de plusieurs marques de dentifrice commercial. C'est une assez bonne raison de fabriquer une version naturelle à la place.

Comment préparer un dentifrice naturel à la menthe poivrée ?

Les ingrédients de ce dentifrice DIY peuvent garder vos dents saines et fortes de plusieurs façons. L'huile de coco peut éliminer le Streptococcus mutans, la bactérie la plus courante à l'origine des caries. Le bicarbonate de soude est un blanchisseur naturel et bon marché, tandis que le neem est un puissant antimicrobien. L'ajout de xylitol à cette combinaison réduit à la fois la plaque dentaire et l'inflammation des gencives. Enfin, l'huile de menthe poivrée ajoute une dose supplémentaire de fraîcheur !

Ingrédients

  • - 3 cuillères à soupe d'huile de noix de coco extra vierge
  • - 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • - 1 cuillère à soupe de poudre de neem
  • - 1 cuillère à soupe de xylitol
  • - 1 ou 2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée

Mode d'emploi

  • - Dans un petit récipient, combinez tous les ingrédients.
  • - Mélangez jusqu'à ce qu'ils forment une pâte.
  • - Appliquez sur vos dents à l'aide d'un petit bâton de glace ou d'une cuillère.
  • - Après chaque utilisation, rincez à l'eau.

Comme pour les dentifrices commerciaux, n'avalez pas ce mélange. Il est peut-être naturel, mais il ne faut pas le consommer. Conservez le dentifrice à température ambiante. Sinon, l'huile de noix de coco risque de durcir ou de fondre, rendant votre dentifrice inutilisable.

Dentifrice DIY pour des dents saines, blanches et sans caries
Qu'est-ce qui ne va pas avec le dentifrice commercial ?

Le produit chimique en question ici est le triclosan. Cet ingrédient est utilisé dans le dentifrice pour prévenir ou limiter la contamination bactérienne. Parfois, il est également ajouté aux produits de toilette pour le corps, aux savons antibactériens et aux cosmétiques. Cela semble être un geste intelligent, non ? Pas nécessairement. Une forte exposition au triclosan a été liée aux problèmes suivants.

1. Perturbe les niveaux d'hormones

Chez les animaux, on a constaté que le triclosan diminuait les niveaux d'hormones thyroïdiennes. Un effet similaire a été constaté chez l'homme dans une étude de 2017 parue dans Environmental Health Perspectives et portant sur 398 femmes enceintes.

Les chercheurs ont mesuré l'exposition maternelle au triclosan dans l'urine et le sang et ont comparé ces mesures aux niveaux de thyroïde des mères et des nouveau-nés. Le résultat ? Une association inverse liant des niveaux plus élevés de triclosan à une baisse des hormones thyroïdiennes chez les mères et les bébés. Cela pourrait affecter le développement neurocomportemental de l'enfant.

En général, des niveaux bas sont une mauvaise nouvelle. L'hormone thyroïdienne contrôle d'innombrables fonctions, du métabolisme à la digestion. Parmi les symptômes possibles, citons les douleurs musculaires, une mystérieuse prise de poids, la constipation, une peau sèche et une sensation de froid alors que les autres n'ont pas froid. Une sensation de fatigue et de léthargie est un signe précoce.

2. Favorise les bactéries résistantes

Le rôle du triclosan est de tuer les bactéries nocives, ou du moins de les garder sous contrôle. Cependant, on s'inquiète de plus en plus des bactéries qui sont en fait résistantes à ce produit chimique. Cela signifie que le triclosan peut modifier les hormones sans même faire son travail.

Normalement, le triclosan arrête les enzymes dont les bactéries ont besoin pour leur structure cellulaire. Cela semble être une bonne chose, mais en même temps, le triclosan "occupe" une partie de la cellule. Par conséquent, les bactéries deviennent résistantes et ne sont jamais complètement endommagées.

Membres

populaire