L’inflammation reflète la réponse biochimique / cellulaire du corps, qui comprend les cellules (globules blancs, lymphocytes), les produits chimiques (cytokines, irritants) et les agents infectieux (agents pathogènes) dans une symphonie complexe de protection, de soutien et d’éradication.

Cela fait partie de la réponse naturelle du corps à une blessure ou une infection. Cette réponse biologique est un signe que le corps essaie de se guérir d'une blessure, d'une infection ou d'un traumatisme physique.

L'inflammation se manifeste sous la forme d'un gonflement localisé, d'une rougeur, d'une douleur et d'une température élevée de la région touchée. La réponse inflammatoire est vitale pour éliminer les substances nocives et guérir les infections, les plaies et les lésions tissulaires.

Les causes de l'inflammation

L'inflammation est un symptôme d'une maladie, d'une blessure ou d'une infection sous-jacente. Voici quelques causes courantes pouvant entraîner une inflammation dans le corps:

Les causes derrière l'inflammation aiguë

  • - Traumatisme physique
  • - Entorse, foulures musculaires, luxations articulaires 
  • - Coupure, égratignure ou brûlures
  • - Mal de gorge - infectieux ou non infectieux
  • - Dermatite
  • - Appendicite aiguë
  • - Amygdalite
  • - Sinusite
  • - Méningite infectieuse
  • - Exercice intensif
  • - Bronchite aiguë
  • - Ongle incarné infecté

Les causes derrière l'inflammation chronique

  • - Asthme
  • - Maladie inflammatoire de l’intestin, maladie de Crohn et colite ulcéreuse
  • - Tuberculose / sarcoïdose
  • - Ulcère peptique chronique
  • - Sinusite
  • - Parodontite
  • - Polyarthrite rhumatoïde 
  • - L'arthrose
  • - Hépatite active
  • - Rectocolite hémorragique
  • - Maladies auto-immunes telles que le lupus

Les signes et les symptômes de l'inflammation

L'inflammation présente souvent une gamme de symptômes. La gravité de ceux-ci peut varier d'un cas à l'autre. Les symptômes typiques associés à cette condition sont:

  • - Rougeur
  • - Articulation enflée ou sensible
  • - Douleur articulaire
  • - Raideur
  • - Perte de fonction

De plus, l'inflammation peut provoquer des symptômes pseudo-grippaux tels que:

  • - Fièvre, frissons
  • - Fatigue
  • - Perte d'énergie
  • - Maux de tête
  • - Perte d'appétit
Remèdes à la maison pour réduire l'inflammation naturellement

Remèdes à la maison pour réduire l'inflammation naturellement

Il est toujours conseillé de consulter un médecin pour mieux évaluer votre cas. En plus des médicaments, vous pouvez essayer des remèdes maison avec l'approbation de votre médecin pour guérir votre inflammation. Il existe de nombreux remèdes maison naturels qui peuvent aider à soulager la douleur et l'inflammation sans entraîner d'effets secondaires. 

1. Appliquer une compresse chaude et froide

Le traitement par la chaleur et le froid peut aider à réduire l'inflammation et la douleur. L'application d'une compresse de chaleur sur la zone touchée améliore la flexibilité et réduit la tension musculaire, tandis que la thérapie par le froid aide à engourdir la douleur et à réduire l'inflammation.

Les thérapies par la chaleur et le froid peuvent être appliquées simultanément ou séparément.

  1. 1. Prenez deux bols. Remplissez l'un d'eau tiède et l'autre d'eau froide.
  2. 2. Trempez un chiffon dans de l'eau tiède. Essorez l'excès d'eau.
  3. 3. Maintenant, placez le chiffon chaud sur la zone enflammée pendant 5 minutes.
  4. 4. Prenez un autre chiffon et faites-le tremper dans l'eau froide. Essorez l'excès d'eau.
  5. 5. Mettez la compresse froide sur la zone touchée pendant 2 ou 3 minutes.
  6. 6. Répétez le processus plusieurs fois.
  7. 7. Suivez ce remède deux ou trois fois par jour.

Attention: les personnes atteintes de diabète ne doivent pas utiliser de compresse chaude et les personnes souffrant de troubles circulatoires tels que les maladies des artères périphériques ne doivent pas utiliser de thérapie par le froid. 

2. Buvez du lait de curcuma

Le curcuma est un traitement traditionnel pour guérir l'inflammation. Le composé anti-inflammatoire de la curcumine dans le curcuma peut aider à réduire l'inflammation et la douleur.

  • - Pour lutter contre l'inflammation, faites bouillir 1 cuillère à café de poudre de curcuma dans 1 verre de lait. Buvez ce lait de curcuma deux fois par jour.
  • - Alternativement, vous pouvez prendre des suppléments de curcumine après avoir consulté votre médecin.

Attention: évitez une consommation excessive de curcuma si vous prenez des anticoagulants ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). 

3. Boire du thé au gingembre

Cette herbe aromatisée piquante est un autre moyen utile de traiter l'inflammation. Le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires, en raison de la présence d'un composé appelé gingérol.

  • - Buvez 2 à 3 tasses de thé au gingembre chaque jour. Pour préparer le thé au gingembre, râpez un petit morceau de racine de gingembre et faites-le bouillir dans 1 tasse d'eau pendant 10 minutes. Filtrez le mélange dans une tasse et ajoutez un peu de miel. Consommez ce thé deux fois par jour.
  • - Massez la zone touchée avec de l'huile de gingembre deux ou trois fois par jour pour aider à réduire la douleur, l'inflammation et la raideur.

Attention: le gingembre est un anticoagulant naturel. Limitez l'utilisation si vous prenez un anticoagulant.

4. Utilisez du poivre de Cayenne

Le poivre de Cayenne est un remède maison éprouvé contre l'inflammation.

Il contient des composés naturels appelés capsaïcinoïdes, qui confèrent au poivre de Cayenne ses propriétés anti-inflammatoires. L’un de ses capsaïcinoïdes, la capsaïcine, aide à empêcher l’activation des transmetteurs de la douleur du cerveau, réduisant ainsi la sensation de douleur.

  • - Massez la zone touchée avec une crème ou une lotion contenant de la capsaïcine purifiée entre les pourcentages de 0,025% et 0,075%.

5. Mangez des gousses d'ail

La propriété anti-inflammatoire de l'ail est efficace pour réduire l'inflammation dans le corps. L'ail regorge de composés contenant du soufre qui aident à bloquer les voies qui mènent à l'inflammation.

  • - Mangez 2 ou 3 gousses d'ail crues chaque jour à jeun pour prévenir et réduire l'inflammation. Aussi, utilisez l'ail dans votre cuisine aussi souvent que possible.

6. Passer à l'huile d'olive

L'huile d'olive contient des tas de polyphénols qui offrent une protection contre l'inflammation. L'huile d'olive contient un composé appelé oléocanthal, qui présente des effets similaires à ceux des AINS.

  • - Utilisez de l'huile d'olive extra vierge pour la cuisson et comme vinaigrette.
  • - Utilisez de l'huile d'olive chaude pour masser la zone enflammée afin de réduire la douleur, l'enflure et l'inflammation. 

7. Boire une concoction de cannelle

La cannelle est une épice riche en propriétés anti-inflammatoires qui peuvent soulager le gonflement. Elle aide également à réduire les niveaux de cytokines (petites protéines sécrétées) liées à la douleur.

  • - Ajouter ½ cuillère à café de cannelle en poudre et 1 cuillère à soupe de miel cru à 1 tasse d'eau tiède et mélanger. Buvez le mélange à jeun tous les matins.
  • - Saupoudrez de cannelle en poudre sur votre café, votre thé ou vos céréales de petit-déjeuner. 

8. Se faire tremper dans un bain de vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre de pomme est utile pour soulager l'inflammation. Il aide à éliminer l'accumulation de toxines dans les articulations et les tissus conjonctifs, ce qui est essentiel pour soulager tout type de douleur et d'inflammation.

Il aide également à renforcer l'immunité et à contrôler les infections qui sont les principales causes sous-jacentes de la réponse inflammatoire du corps.

  • - Mélangez des quantités égales de vinaigre de cidre de pomme cru et non filtré et d'eau tiède dans une baignoire. Faites tremper la partie enflammée de votre corps dans cette solution pendant 30 minutes. Une fois terminé, séchez soigneusement la zone touchée. Utilisez ce remède deux fois par jour pour de meilleurs résultats.
  • - Ajouter 1 cuillère à café de vinaigre de cidre de pomme non filtré à 1 verre d'eau tiède. Vous pouvez également ajouter un peu de miel. Buvez ce mélange deux fois par jour. 

9. Consommez des cerises acidulées

La consommation régulière de jus de cerise acidulée est un autre moyen efficace de contrôler l'inflammation.

Les cerises acidulées contiennent beaucoup de flavonoïdes et d'anthocyanes qui sont anti-inflammatoires et contribuent à inverser les dommages oxydatifs en éliminant les radicaux libres (associés à une augmentation des niveaux de douleur et d'inflammation dans le corps).

Elles aident également à réduire l'inflammation en entraînant une diminution de la quantité de protéines C-réactives produites dans le corps.

  • - Boire 1 à 2 tasses de jus de cerise acidulée une fois par jour.

Attention: le jus de cerise acidulée peut provoquer une gêne abdominale et de la diarrhée. Si vous ressentez ces effets secondaires, arrêtez d'utiliser ce remède. 

10. Mangez de l'ananas

L'inclusion d'ananas dans votre alimentation peut également aider à combattre l'inflammation.

Les ananas contiennent de la bromélaïne, une enzyme puissante qui agit comme un anti-inflammatoire naturel. Elle combat l'inflammation associée aux tendinites, aux entorses, aux foulures et aux blessures musculaires mineures.

  • - Incluez l'ananas dans votre alimentation sous forme de salade ou de jus.
  • - Vous pouvez également prendre des suppléments de bromélaïne après avoir consulté votre médecin.

Prévention de l'inflammation

  • Assurez-vous que votre alimentation comprend tous les nutriments essentiels nécessaires à un système immunitaire robuste pour éloigner les infections.
  • Évitez les aliments transformés tels que les aliments frits, les viandes emballées, les biscuits, les chips et autres collations pour éviter l'inflammation.
  • Réglez votre glycémie.
  • Faites de l'exercice régulièrement pour prévenir l'inflammation.
  • Maintenez un poids corporel sain. L'excès de poids corporel est lié à une incidence accrue d'inflammation.
  • Gérez le stress grâce au yoga, à la méditation et à l'imagerie guidée pour éviter l'inflammation.