Remèdes maison pour la sensation de brûlure dans l'estomac

Est-ce que vous souffrez d'une sensation de brûlure dans votre estomac? Est-ce que votre estomac se sent comme s'il s'agissait d'un incendie? Eh bien, tu n'es pas seul. Beaucoup de gens éprouvent cette sensation désagréable.

En dehors de la sensation de brûlure, vous pouvez également ressentir un inconfort dans la partie supérieure de l'abdomen ou la partie inférieure de la poitrine, des ballonnements, des gaz, des éructations, une sensation de plénitude précoce lors de l'alimentation et des nausées.

Trop d'acide dans l'estomac contribue à une sensation de brûlure, ce qui peut se produire pour plusieurs raisons.

Certaines causes courantes sont la gastrite (inflammation de la muqueuse de l'estomac), la maladie de reflux gastro-oesophagien (RGO), les allergies alimentaires ou les intolérances, le syndrome du côlon irritable (IBS), les ulcères, la maladie cœliaque et une infection bactérienne Helicobacter pylori (H. pylori).

D'autres causes remarquables d'une sensation de brûlure dans l'estomac comprennent les effets secondaires des médicaments, le stress émotionnel, l'abus d'alcool, le tabagisme, l'obésité, la sur-utilisation d'antibiotiques, la consommation d'eau chlorée et une mauvaise alimentation.

Compte tenu des nombreuses et diverses causes d'une sensation de brûlure dans l'estomac, il est important de savoir la cause exacte avant de commencer un plan de traitement. Pour un diagnostic approprié, vous devriez consulter votre médecin.

Pour obtenir un soulagement du problème, essayez quelques remèdes maison simples.

Voici les 10 meilleurs remèdes maison pour une sensation de brûlure dans votre estomac.


1. Vinaigre de cidre de pomme


Le vinaigre de cidre est un bon remède si vous ressentez une sensation de brûlure dans l'abdomen. Bien que de nature acide, le vinaigre de cidre de pomme a un effet alcalinisant qui aide à équilibrer le niveau d'acide dans l'estomac.

Cela rend les aliments digestifs plus faciles et empêche la formation d'un excès d'acide gastrique, ce qui cause souvent ce problème pénible. Il aide également à restaurer le pH approprié dans l'estomac.


  1. Mélanger 1 à 2 cuillères à café de vinaigre de cidre de pomme brut non filtré dans un verre d'eau tiède.
  2. Ajouter un peu de miel (en option) et bien mélanger.
  3. Buvez-le une ou deux fois par jour. Vous pouvez également l'avoir avant les repas.

2. Bicarbonate de soude


Le bicarbonate de soude (bicarbonate de sodium) est un autre bon remède pour traiter les problèmes digestifs, comme une sensation de brûlure dans l'estomac. Il agit comme un antiacide naturel pour neutraliser l'acide dans votre estomac, offrant ainsi un soulagement instantané.


  1. Mélanger ½ à 1 cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d'eau. Remuer jusqu'à ce qu'il se dissout complètement.
  2. Ajoutez un peu de miel ou de citron au goût si vous le souhaitez, et buvez-le immédiatement.
  3. Utilisez ce remède 2 ou 3 fois par jour (1 à 2 heures après avoir pris des repas ou d'autres médicaments).
Remarque: Ne prenez pas de bicarbonate de soude sur l'estomac plein et n'utilisez pas ce remède pendant plus d'une semaine.


3. Probiotiques


Les probiotiques peuvent soulager la sensation de brûlure, la douleur et le sentiment inconfortable associé à l'acidité et aux problèmes du système digestif. Les probiotiques sont des «bonnes» bactéries qui augmentent votre santé digestive intestinale et globale.

En fait, le fait de manger des aliments probiotiques permet de restaurer l'équilibre naturel de vos bactéries intestinales et de prévenir l'apparition d'acides dans l'estomac.

  • Augmentez votre consommation de probiotiques en mangeant du yogourt, de certains types de lait, des produits de soja, du kéfir (semblable au yogourt), de la choucroute, du chocolat noir, de la soupe miso, du kimchi et du thé kombucha.
  • Les probiotiques sont également disponibles sous forme de suppléments diététiques, que vous pouvez prendre après avoir consulté votre médecin.

4. Jus de marinade


Comme le jus de cornichon est riche en vinaigre, il ressemble beaucoup au vinaigre de cidre de pomme pour réduire la formation d'acide dans l'estomac. Le jus de cornichon aigre naturellement fermenté est une bonne source de probiotiques sans produits laitiers et est moins susceptible de provoquer des effets secondaires.

De plus, le jus de cornichon est plus agréable et beaucoup de gens préfèrent le goût du vinaigre.

Lorsque vous souffrez d'acidité, faites quelques gorgées ou des cuillères à café de jus de marinade après avoir mangé votre repas. Vous pouvez même avoir le cornichon avec le jus.

5. Gingembre


Le gingembre est bon pour votre système de digestion globale et aide à traiter un certain nombre de problèmes d'estomac, du reflux acide aux ulcères.

Il favorise une meilleure absorption et assimilation des nutriments essentiels pour assurer une bonne digestion. En outre, il favorise la sécrétion de mucus dans l'estomac et réduit l'effet de l'acide sur votre estomac. En fait, le gingembre neutralise les acides de l'estomac.


  • Ajouter 1 cuillère à café de racine de gingembre fraîchement haché à 1 tasse d'eau bouillante. Couvrir et raide pendant 10 minutes. Souche, ajouter du miel et siroter le thé lentement. Buvez-le 2 ou 3 fois par jour pendant environ une semaine.
  • Alternativement, consommez ½ c. À soupe de jus de gingembre mélangé avec un peu de miel avant de manger, 2 fois par jour pendant une semaine.
  • Vous pouvez même mâcher un petit morceau de racine de gingembre frais pour lutter contre l'acidité.
Note: Le gingembre peut interférer avec les médicaments anti-hypertension artérielle et hypertension artérielle. Consultez votre médecin avant d'utiliser des remèdes au gingembre si vous prenez de tels médicaments.

6. Camomille


La camomille est un autre excellent remède naturel, en raison de son effet neutralisant l'acide. Cela aide à réduire l'inflammation dans l'estomac et à neutraliser les niveaux d'acidité. De plus, elle peut réduire le risque d'ulcères.

En outre, elle aide à soulager le stress, ce qui peut déclencher le reflux acide.


  • Ajouter 1 à 2 cuillères à café de fleurs de camomille séchées à 1 tasse d'eau chaude. Couvrir et laisser infuser pendant 5 minutes. Transformez et ajoutez du miel. Buvez ce thé 3 ou 4 fois par jour.
  • La camomille est également disponible sous forme de complément alimentaire, que vous pouvez prendre après avoir consulté votre médecin.

Ne pas faire bouillir cette herbe, car ses composés actifs seront détruits.

7. Jus d'Aloe Vera


Le jus d'aloe vera a des propriétés anti-inflammatoires et il est chargé avec des vitamines, des minéraux et des acides aminés qui stimulent la digestion et éliminent les toxines du corps.

Une étude en 2015 publiée dans "Journal of Traditional Chinese Medicine" rapporte que le jus d'aloe vera réduit efficacement les symptômes du reflux acide sans aucun effet secondaire signalé. L'étude a conclu que l'aloe vera peut fonctionner en réduisant la production d'acide et en agissant comme agent anti-inflammatoire.


  • Boire ½ tasse de jus d'aloe vera avant les repas. Choisissez un qui a le composant laxatif supprimé.


Note: Ne prenez pas de jus d'aloe vera si vous souffrez d'un mal de ventre.

8. Chewing Gum


Mâcher un morceau de chewing-gum sans sucre est un simple truc pour combattre une sensation de brûlure dans l'estomac. Il stimule la production de salive, qui est un agent alcalin. Lorsque vous avalez la salive, elle neutralise l'acide gastrique et vous soulage rapidement.

Une étude en 2001 publiée dans "Annals of Otology, Rhinology and Laryngology" souligne l'effet positif de la mâchouille de gomme sur le pH du pharynx et de l'œsophage, et cela semble être une thérapie antiréflux alternative utile.

Une autre étude publiée en 2005 dans "Journal of Dental Research" rapporte que le chewing-gum sans sucre pendant une demi-heure après un repas peut réduire le reflux œsophagien postprandial acide.

Après un repas, mâcher un morceau de gomme sans sucre pendant 30 minutes pour éviter l'acidité et une sensation de brûlure dans votre poitrine et votre ventre. Évitez les sucres ainsi que la gomme aromatisée à la menthe.

9. Bananes


Les bananes sont riches en fibres et aident à accélérer la digestion, ce qui minimise les incidences d'acidité et de sensation de brûlure dans la poitrine et l'estomac.

En fait, les bananes contiennent des antiacides naturels qui servent de tampon contre le reflux acide. En outre, le potassium en eux maintient la production d'acide dans l'estomac sous contrôle.


  • Mangez une banane mûre pour un soulagement rapide d'une mauvaise acidité.
  • Vous pouvez même faire un smoothie de banane avec du lait froid ou du yaourt.
  • Outre les bananes, les pommes, les papayes et la pastèque peuvent également soulager le reflux acide.


10. Orme 


L'orme glissant a des propriétés démultiplantes qui aident à revêtir l'œsophage et la doublure de l'estomac, qui fonctionne comme une barrière contre l'acidité.

Il stimule également les intestins à produire du mucus. Cela peut aider à protéger contre les ulcères et l'acidité supplémentaire.

  • Inclinez 1 cuillère à soupe d'orme glacé en poudre dans 1 tasse d'eau chaude pendant 5 minutes. Buvez ce thé 2 ou 3 fois par jour.
  • L'orme glissant est également disponible sous forme de capsule (400 à 500 mg) qui peut être pris 3 ou 4 fois par jour. Cependant, consultez votre médecin d'abord.

Note: Ne donnez pas d'orme glissant à un enfant sans avoir préalablement consulté votre médecin.
>

Comment améliorer le développement du cerveau chez les enfants

À la naissance, le cerveau d'un bébé contient 100 milliards de neurones. Au cours des premières années, le cerveau d'un enfant subit une étonnante période de développement, produisant plus d'un million de connexions neuronales chaque seconde.

Ce développement du cerveau est influencé par de nombreux facteurs, y compris les relations, les expériences et l'environnement d'un enfant. Dans un environnement positif, les connexions et voies neuronales du cerveau ont une meilleure chance de se filer ensemble.

Cela garantit à son tour de riches compétences linguistiques, de raisonnement et de planification - dès l'enfance. En tant que parent, vous pouvez prendre plusieurs mesures pour vous assurer que votre enfant a un bon début de vie et profite d'un bon cerveau ainsi que d'un développement physique.

Voici les 10 meilleures façons d'améliorer le développement du cerveau chez les enfants.


1. Ne pas fumer pendant la grossesse


Pour donner à votre bébé un début en bonne santé avant qu'il ne soit né, vous ne devez pas fumer du tout et assurez-vous de ne pas exposer votre enfant à naître à la fumée secondaire.

Le tabagisme est la principale cause des effets néfastes pour les bébés.

Les produits chimiques nocifs dans la fumée de cigarette peuvent être destructeurs pour le cerveau de votre bébé à naître. Lorsque vous fumez pendant la grossesse, ce brassage toxique entre dans votre circulation sanguine, qui est la seule source d'oxygène et de nutriments de votre bébé.

Une étude en 2015 publiée dans "Acta Paediatrica" rapporte que le tabagisme pendant la grossesse affecte négativement le développement du cerveau foetal.

Des modifications de la structure et de la fonction du cerveau ont été observées chez les enfants exposés au tabagisme prénatal. Cela peut entraîner des troubles de l'apprentissage, des problèmes de comportement et des QI relativement faibles chez les enfants.


2. Allaiter votre bébé


Le lait maternel est très important pour les nouveau-nés. En plus de construire l'immunité d'un bébé, c'est aussi bon pour le cerveau!

La graisse et le cholestérol dans le lait maternel garantissent un développement correct du cerveau.

Une étude en 2010 publiée dans "Pediatric Research" rapporte que l'allaitement maternel est associé à un niveau cognitif supérieur, du moins chez les hommes.

Une autre étude publiée en 2016 dans le Journal of Pediatrics a révélé que les bébés prématurés qui nourrissaient plus de lait maternel au cours des 28 premiers jours de vie avaient des volumes plus importants de certaines régions du cerveau à terme équivalent et avaient de meilleurs QI, rendement scolaire, mémoire de travail et la fonction motrice.

Donc, voici une autre bonne raison pour laquelle vous devriez envisager d'allaiter votre bébé. L'allaitement au cours des premières semaines de la vie de votre bébé contribue à des gains remarquables en intelligence et en motricité.

3. Limiter strictement l'heure de l'écran


Peu importe votre occupation, ne l'utilisez pas comme excuse pour ajouter plus de temps d'écran à la journée de votre enfant.

En fait, l'American Academy of Pediatrics (AAP) recommande de ne pas dépister les enfants de moins de 2 ans. Même pour les enfants plus âgés, limitez le temps de l'écran à seulement quelques heures par jour.

Trop de temps d'écran est lié à la performance académique dégradée, moins de temps pour la lecture créative et contribue à des problèmes comme l'obésité, la violence, les problèmes de sommeil et les problèmes de comportement.

En outre, le temps d'écran augmenté signifie moins d'interaction entre vous et votre enfant. Une telle interaction est importante pour le développement global d'un enfant.

4. Lisez les livres à votre enfant


En tant que parent, vous devez vous assurer que votre enfant commence à lire des livres à un âge précoce. Pour ce faire, vous devez lire tous les jours à vos enfants, en commençant quand ils sont des bébés.

Faites-en un rituel au coucher et lisez quelque chose d'intéressant pour votre enfant. Bien que les bébés ne reconnaissent pas les mots, ils commencent à comprendre que vous recevez des informations provenant de livres, de magazines et de journaux. Cela aidera à susciter l'intérêt pour les livres et la lecture.

5. L'exercice est important


Que ce soit un petit enfant ou un adulte, l'exercice est important pour tous, y compris les bébés. En fait, l'exercice physique régulier est une méthode simple, mais importante, pour assurer un meilleur développement cognitif chez votre enfant dès son plus jeune âge.

Cela contribue à stimuler la mémoire et à améliorer les capacités d'apprentissage, tout en réduisant le risque d'altération cognitive et de démence dans les derniers stades de la vie.

L'exercice aide également à améliorer la circulation du sang et de l'oxygène dans le cerveau. Cela garantit un fonctionnement nerveux amélioré qui améliore la santé physique, cognitive et psychologique globale de votre enfant.

Une étude en 2008 publiée dans "Educational Psychology Review" rapporte que les programmes d'exercices systématiques peuvent réellement améliorer le développement de types spécifiques de traitement mental connus pour être importants pour relever les défis rencontrés à la fois dans les universitaires et tout au long de la vie.

Une autre étude publiée en 2010 dans Brain Research a révélé que les enfants physiquement aptes possèdent un plus grand hippocampe et jouent mieux sur un test de mémoire que leurs pairs moins adaptés.

6. Nourrir votre enfant une alimentation saine


L'habitude de manger des aliments sains devrait être enracinée dès l'enfance.

Les corps en croissance ont besoin d'une bonne nutrition non seulement pour le développement physique. Il est également important pour le développement mental.

Pour fournir les bons nutriments pour le corps en croissance de votre enfant, nourrissez les épinards, les baies, les pommes, la farine d'avoine, le brocoli, le chocolat noir, les oranges, le chignon, la pastèque, le lait, les légumineuses et toutes sortes de noix et de graines.

Évitez la restauration rapide, la malbouffe, les aliments transformés et les boissons chargées d'édulcorants artificiels. De tels aliments ne fournissent pas les nutriments nécessaires à votre enfant et peuvent même causer d'importants dommages à leur santé.

Aussi, permettre à votre bébé de manger avec les mains (assurez-vous de bien se laver les mains avant de manger) pour aider à développer des compétences motrices fines. Cela permet également à votre enfant d'explorer les textures, de comprendre ce que font les aliments, de développer la coordination œil-main et de s'amuser tout en mangeant.

Quoi qu'il en soit, ne jamais avoir la télévision en arrière-plan lorsque vous fournissez de la nourriture à votre enfant.

7. Dites non à la caféine


La caféine peut être trouvée dans les boissons énergisantes, les boissons gazeuses et les gommes à mâcher commercialisées pour les enfants et les jeunes adultes. Trop de caféine peut entraver le développement du cerveau de votre enfant.

La caféine perturbe la formation de connexions clés dans le cerveau. De plus, elle affecte les marqueurs comportementaux et structuraux de la maturation du cerveau.

Une étude en 2013 publiée dans "PLOS ONE" a révélé que les rats de laboratoire pubescents qui consommaient de la caféine ont connu un sommeil profond réduit et un développement du cerveau différé.

Surveillez attentivement la consommation de caféine de votre enfant et la limitez pour assurer un développement sain du cerveau.

8. Investir dans les jouets créatifs


Il y a un nombre illimité de jouets sur le marché. Mais pour assurer un bon développement du cerveau chez les enfants, il est important d'être sélectif et d'acheter des jouets créatifs.

Jouer avec les bons jouets aide l'enfant à développer des compétences qui comprennent l'adaptation, le langage et la communication, la régulation émotionnelle, la flexibilité cognitive et les compétences sociales.

Les jouets créatifs ne doivent pas coûter cher. Les objets de jeu doivent être simples et sûrs, et permettre à l'imagination de s'épanouir, de la liberté de mouvement et de la complexité.

Investir dans des jouets simples qui peuvent garder votre enfant engagé et le rendre plus constructif et créatif en tant qu'adulte. Assurez-vous d'avoir des jouets qui impliquent les mains, car les petits enfants répondent bien à l'apprentissage de jeux séquentiels simples.

9. Passez du temps avec votre petit


Enfin et surtout; Vous devez donner votre temps précieux à votre enfant pour assurer un développement correct du cerveau.

Le développement de la parole commence à la naissance, alors, pendant l'allaitement, parler de quelque chose ou chanter une chanson à votre bébé. Lorsque vous partez, indiquez les choses et nommez-les.

Profitez des premières années de votre enfant en parlant avec eux, en prenant des promenades avec eux, en parcourant le parc, en savourant les repas ensemble et en lisant ensemble.

Ces petites interactions s'ajoutent et contribuent au développement du cerveau de l'enfant ainsi qu'au développement émotionnel et vocal.

Conseils supplémentaires



  • Avoir des conversations significatives avec votre enfant grandissant.
  • Soyez attentif à ce que votre enfant indique ou dit.
  • Construit la confiance en votre enfant en étant attentif et concentré.
  • Utilisez un massage corporel pour réduire le stress de votre bébé et améliorer les sentiments de bien-être et la sécurité émotionnelle.
  • Configurez un environnement sécurisé pour votre bébé ou votre enfant en bas âge.

>

Comment apprivoiser votre colère

La colère est une émotion normale et saine. Ce n'est pas toujours négative, car cela peut vous aider à savoir quand vous avez été blessé ou quand une situation doit changer.

Cependant, si vous avez du mal à maîtriser votre colère, cela peut prendre du poids sur votre vie personnelle et professionnelle.

Garder votre sang-froid peut être difficile. Mais en utilisant des conseils simples de gestion de la colère et de petits changements ici et là, vous pouvez vous aider à rester sous contrôle.

Voici les 10 meilleurs moyens de maîtriser votre colère.


1. Utilisez la méditation pleine conscience


Pendant un épisode de colère, vous pouvez pratiquer la méditation d'esprit, une technique de relaxation séculaire pour calmer votre esprit et votre corps.

Pour pratiquer la méditation d'esprit, asseyez-vous confortablement et concentrez-vous sur votre respiration de manière à ce que l'attention de votre esprit arrive au présent. Cela doit être fait sans laisser votre esprit s'inquiéter du passé ou de l'avenir.

Une étude en 2015 publiée dans "Frontiers in Psychology" rapporte qu'en exerçant la méditation, les individus peuvent apprendre à maintenir un esprit détendu et peuvent connaître une réduction significative des niveaux de colère (trait), l'expression interne de la colère, l'anxiété de l'État et la dépression.

2. Pratiquez la respiration profonde


En pratiquant la respiration contrôlée, vous pouvez aider à calmer les sentiments de colère. La respiration profonde et contrôlée ralentit votre fréquence cardiaque, stabilise votre tension artérielle et détend votre corps.

Cette technique de relaxation ne prend que quelques minutes, ne nécessite pas d'équipement spécial et peut être utilisée en tout temps lorsque vous êtes en colère ou stressé. La respiration profonde vous calmera et vous aidera à mieux réfléchir.

  1. Allongez-vous et soyez à l'aise. Desserrez tout vêtement étanche ou inconfortable.
  2. Placez votre main sur votre abdomen.
  3. Inspirez lentement dans votre nez et essayez de garder votre abdomen détendu pendant que vous inspirez.
  4. Maintenez cette respiration pendant quelques secondes.
  5. Expirez lentement par la bouche.
  6. Répétez ce processus jusqu'à ce que vous sentez que vous avez regagné le contrôle de votre colère.

3. Essayez la relaxation musculaire progressive


La relaxation musculaire progressive est une autre technique utile pour contrôler votre colère. Dans cette technique de relaxation, vous vous concentrez sur la tension et la relaxation de groupes musculaires particuliers dans votre corps. Cela vous détourne de vos sentiments de colère.

En outre, elle réduit l'anxiété et la tension, ce qui peut aider à atténuer les sentiments de colère. De plus, cela vous aide à profiter du bon sommeil lorsque vos pensées sont hors de contrôle.

  1. Asseyez-vous dans un endroit calme et soyez à l'aise.
  2. Concentrez-vous sur un groupe musculaire particulier.
  3. En inhalant profondément et lentement, serrez le groupe musculaire aussi fort que possible.
  4. Maintenez cette tension pendant 5 secondes.
  5. Expirez et libérez rapidement la tension dans le groupe musculaire.
  6. Détendez-vous pendant environ 15 secondes.
  7. Ensuite, passez à un autre groupe musculaire.
  8. Continuez jusqu'à ce que vous vous sentez détendu.

4. Utilisez une boule de stress


Une balle de stress peut vous aider à faire face à un épisode immédiat de colère. Comme une boule de stress vous invite à serrer et à libérer un groupe de muscles, elle peut vous donner quelques avantages de la relaxation musculaire progressive plus immédiatement.

Après avoir pressé à plusieurs reprises la balle de stress, votre main et votre bras commenceront à mal et vous signaleront votre cerveau pour libérer des endorphines. C'est un produit chimique que le corps utilise pour soulager le stress.

En outre, une boule de stress vous distingue de ce dont vous étiez à l'origine dérangé.

La prochaine fois que vous vous retrouvez en colère, asseyez-vous et appuyez sur une balle de stress tout en respirant profondément pour soulager votre colère et votre stress plus rapidement.

5. Comptez jusqu'à 10


Il s'agit d'un truc séculaire qui vous donne du temps pour vous rafraîchir, afin que vous puissiez penser plus clairement et surmonter l'impulsion à frapper les autres quand vous êtes en colère.

En colère, comptez jusqu'à 10 ou plus avant de parler. Cette méthode simple fonctionne car elle souligne les deux éléments clés de la gestion de la colère: le temps et la distraction.

Une étude en 2015 publiée dans "Journal of Applied Social Psychology" a révélé que la méthode du compte à 10 peut aider à réduire l'agression, mais seulement dans certaines circonstances.

6. Faites une promenade


Lorsque vous vous sentez en colère, un exercice doux comme la marche peut vous aider beaucoup. Les experts recommandent de se promener immédiatement après une expérience déconcertante pour vous aider à gérer votre colère.

Lorsque vous faites une promenade, votre corps libère des endorphines; Les produits chimiques naturels "sensationnels" qui vous font sentir plus positifs et heureux.

En outre, la marche distrait votre esprit, ce qui aide à atténuer l'extrémité de votre réaction émotionnelle.

Chaque fois que vous sentez votre colère s'aggraver, faites une marche rapide. En plus de la marche, d'autres formes d'exercice qui peuvent aider à contrôler votre colère incluent la course à pied, le jogging, le cyclisme, la natation et la danse.

7. Utilisez l'humour


L'humour peut aider à désamorcer la colère ou la rage. En fait, l'humour peut toujours être invoqué pour ne pas compromettre une situation tendue.

Tout d'abord, cela vous enlève la raison pour laquelle vous êtes en colère. Deuxièmement, cela peut vous aider à obtenir une perspective plus équilibrée, afin que vous puissiez réfléchir positivement.

Quand il s'agit d'humour, vous pouvez également utiliser votre imagination. Par exemple, si vous êtes en colère contre quelqu'un et que vous voulez l'appeler un «sac de douche», imaginez ce que cela ressemblerait si la personne était littéralement un sac de douche.

Une autre option est de regarder des vidéos stupides ou mignonnes en ligne pour aider à alléger votre humeur.

Cependant, lorsque vous utilisez l'humour pour apprivoiser la colère, n'essayez pas simplement de «rire» de vos problèmes et de ne pas céder à l'humour sévère et sarcastique.

8. Écoutez de la musique


Écouter de la musique apaisante peut libérer de la tension et réduire les sentiments de colère.

La musique fonctionne aussi comme une excellente technique de distraction qui peut vous aider à libérer votre colère. Cependant, la musique forte peut augmenter votre niveau de frustration et rendre vos sentiments négatifs plus intenses. Alors, écoutez de la musique lente et calme.

La prochaine fois que vous êtes en colère, fermez les yeux, mettez votre casque et commencez à écouter votre musique préférée. Cela prendra votre esprit dans un monde totalement différent.

9. Répétez une phrase calmante


Lorsque vous êtes au bord d'une explosion de colère, répétez lentement un mot ou une expression apaisante pour vous calmer.

Par exemple, vous pouvez répéter des mots comme "se détendre" ou "prenez-le facilement". Répétez la phrase calmante tout en respirant profondément. Faire cela vous aidera de trois façons.

Tout d'abord, lorsque vous dites des phrases apaisantes à plusieurs reprises, cela envoie des signaux qui font que votre esprit et votre corps se détendent. Deuxièmement, cela vous distrait de la situation qui vous fait sentir stressé. Enfin, la respiration profonde avec la récitation des phrases aidera à apprivoiser votre colère.

10. Ne tenez pas une rancune


Le pardon est un outil puissant pour contrôler votre colère.

Quand quelqu'un dont vous vous inquiétez vous fait mal, vous pouvez vous entendre à la colère, au ressentiment et aux pensées de vengeance. Mais lorsque vous faites cela, vous autorisez la colère et d'autres sentiments négatifs à ébranler les sentiments positifs. Cela peut vous faire sentir étouffé à long terme.

Cependant, si vous pouvez pardonner à la personne qui vous a énervé, vous pouvez attendre avec impatience de poursuivre une bonne relation avec la personne.

Le pardon est quelque chose dans lequel vous devez croire, et le pratiquer dans des situations qui peuvent vous mettre en colère.

Conseils supplémentaires



  • Toujours penser avant de parler pour prévenir les explosions soudaines de colère.
  • Une fois que vous êtes calme, exprimez votre colère ou votre frustration de manière affirmée.
  • Au lieu de se concentrer sur ce qui vous a mis en colère, essayez de résoudre le problème.
  • Pour éviter de critiquer ou de blâmer lorsque vous êtes en colère, utilisez les déclarations «I» pour décrire le problème.
  • Discutez de vos sentiments avec un ami pour avoir une perspective différente sur la situation.
  • Approchez les situations avec souplesse et soyez logique.
  • Soyez aussi direct et clair que possible sur vos désirs et vos besoins.
  • Si nécessaire, voir un thérapeute pour vous aider à travailler à travers les sentiments et les problèmes sous-jacents derrière votre colère.
>

10 Choses que vous devriez cesser faire si vous voulez vivre plus longtemps

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'espérance de vie moyenne à la naissance dans le monde en 2013 était de 71 ans. La durée de vie humaine moyenne a augmenté de façon constante au cours des dernières décennies grâce aux progrès réalisés dans le domaine de la médecine.

Les vaccins et les médicaments efficaces ont permis de lutter contre les maladies qui pourraient autrement réduire la vie d'une personne.

En fait, la science a contribué à prolonger la durée de vie de la personne moyenne de près de trois décennies au cours du siècle dernier, selon les "Centers for Disease Control and Prevention (CDC)".

Avec la médecine, l'amélioration des conditions de travail et de l'assainissement ainsi que la prise de conscience globale de l'importance d'un mode de vie sain ont également joué un rôle clé dans l'augmentation de la durée de vie.

Si vous voulez être en meilleure santé et vivre plus longtemps, vous devez faire attention à votre mode de vie et à vos choix alimentaires.

Voici 10 choses que vous devriez arrêter faire si vous souhaitez vivre plus longtemps.


1. Régime malsain


La mauvaise alimentation est un facteur majeur de réduction de la qualité de vie et de plusieurs problèmes de santé. L'obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le taux de cholestérol élevé, la démence et de nombreux types de cancer sont étroitement liés à un régime malsain.

En fait, aux États-Unis, les facteurs diététiques, l'indice de masse corporelle élevé et l'inactivité physique entraînent plus de perte de santé que l'alcool ou la consommation de drogues.

Pour améliorer votre santé, inclure des fruits et des légumes biologiques, des aliments riches en fibres, des produits à grains entiers, des produits laitiers à faible teneur en matière grasse et des graisses saines dans votre alimentation.

Aussi, limiter vos aliments transformés et l'apport en sel. De plus, évitez la caféine. Une alimentation saine est incomplète sans boire suffisamment d'eau pendant la journée.

En outre, ne pas sauter le petit-déjeuner et manger 3 petits repas et des collations saines entre les deux.

2. Être une patate de canapé "couch potato"


Le manque d'activité physique est le facteur le plus important qui affecte votre longévité. Une étude en 2015 publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition a conclu que le manque d'activité physique a longtemps été associé à un risque accru de décès précoce, indépendamment de l'indice de masse corporelle (IMC) d'une personne.

L'activité physique augmente votre immunité, améliore les fonctions cardiovasculaires et respiratoires, ralentit la perte de force musculaire, augmente la masse osseuse, améliore la digestion, favorise le sommeil sonore et prévient la dépression.

Même si vous êtes occupé, il est important de prendre du temps pour une sorte d'activité physique dans votre routine quotidienne. Juste 30 minutes d'exercice par jour, cinq fois ou plus par semaine, peut vous aider à prolonger votre vie.

Faites une promenade ou courez pendant 20 à 30 minutes par jour, profitez d'exercices d'aérobic quelques fois par semaine et optez pour la natation, le vélo, le trekking ou d'autres sports le week-end.

3. Ne pas dormir correctement


Le sommeil que vous recevez quotidiennement peut affecter votre durée de vie. Une étude en 2007 publiée dans le journal "Sleep" a montré qu'une diminution et une augmentation de la durée du sommeil sont associées à l'augmentation des taux de mortalité.

Dormir moins de six heures par nuit vous rend plus susceptible de mourir prématurément que les personnes qui dormissent jusqu'à huit heures.

Le mauvais sommeil régulier vous met en danger de graves problèmes de santé, y compris l'obésité, les maladies cardiaques et le diabète. D'autre part, une bonne nuit de sommeil peut aider à prévenir le stress, la dépression et les maladies cardiaques.

En moyenne, un adulte a besoin d'environ huit heures de sommeil de bonne qualité chaque nuit pour fonctionner correctement. En règle générale, si vous vous sentez fatigué et que vous recherchez des occasions de faire une sieste, il est certain que vous n'êtes pas assez dormi.

Pour vous aider à dormir bien, prenez un dîner léger, gardez votre chambre sombre et sans distraction, méditez, buvez un verre de lait chaud avant de vous coucher, profitez d'un bain chaud la nuit et gardez la température dans votre chambre du bon côté.

4. Se stresser beaucoup


Trop de stress peut porter un péage sur votre santé et peut en fait raccourcir votre vie. Le stress augmente l'hormone cortisol dans le corps, ce qui a des effets négatifs sur votre cœur, votre métabolisme et votre système immunitaire.

Une étude en 2012 publiée dans "British Medical Journal" a montré le lien entre le risque accru de crises cardiaques ou de traits et le stress, ce qui augmente les taux de mortalité.

En prenant des mesures pour réduire le stress, vous pouvez améliorer votre santé ainsi que votre qualité de vie. Moins de stress et d'anxiété aide à renforcer le système immunitaire et diminue la susceptibilité à la maladie. Cela réduit même le risque de dépression et d'anxiété.

L'exercice, le bon sommeil, la visualisation et la méditation peuvent produire des changements visibles dans la réponse au stress de votre corps.

5. Fumer


Si vous fumez, arrête de fumer maintenant pour ajouter des années à votre vie. En fait, cela augmentera également les chances d'une vie sans maladie.

Selon les CDC, on estime que 43,8 millions d'Américains fument et c'est la principale cause de décès évitables aux États-Unis.

La fumée de cigarette contient plus de 1 000 produits chimiques nocifs pour le fumeur ainsi que ceux exposés à la fumée.

Ces produits chimiques peuvent entraîner un cancer du poumon, des maladies cardiaques, des problèmes de peau, une bronchite chronique, une altération des dents et un vieillissement accéléré.

Une fois que vous avez décidé d'arrêter de fumer, soyez prêt à subir des symptômes de sevrage comme la frustration, l'anxiété, la colère, le manque de concentration, l'augmentation de l'appétit, les maux de tête, une pression artérielle élevée et une envie constante de fumer.

Vous pouvez obtenir de l'aide des professionnels, du soutien des membres de la famille, des médicaments sur ordonnance et des aides naturelles pour aider à arrêter de fumer et à faire face aux symptômes de sevrage.

6. Boire excessivement ou utiliser des drogues dures


Une autre façon d'augmenter votre durée de vie est de rester loin des drogues dures ainsi que de l'alcool.

Les gens utilisent des drogues dures pour diverses raisons, de manière à s'amuser, à se détendre, à lutter contre la dépression, à gagner confiance, à échapper de la réalité, à soulager l'ennui et au stress, et même comme une automédication pour faire face aux problèmes.

La mauvaise utilisation des drogues dures peut nuire à votre santé à court et à long terme, et entraîne souvent une dépendance. Certains des médicaments difficiles dont vous avez besoin pour rester loin d'être l'héroïne, la cocaïne, la méthamphétamine, la cocaïne crack et autres.

À l'instar des drogues dures, une consommation excessive d'alcool peut entraîner des problèmes de santé tels que les maladies du foie, les problèmes digestifs, les problèmes cardiaques, les complications du diabète et un système immunitaire affaibli.

Les dépendances liées à la drogue et à l'alcool sont associées à des blessures accidentelles, des agressions, des mariages infructueux, une augmentation de la criminalité et le suicide.

Pour lutter contre ces dépendances, obtenez l'aide des groupes de soutien, de la famille, des programmes de traitement et même des médicaments, si nécessaire.

7. Ignorer l'hygiène buccale


Une bonne hygiène bucco-dentaire est importante pour prévenir la carie dentaire, la bouche sèche, les maux de dent et les maladies des gencives. Il soutient également votre santé globale en éliminant les bactéries nocives de votre bouche.

Les bactéries buccales augmentent le risque de maladies cardiaques, de maladies rénales, de maladies vasculaires cérébrales, de diabète, de maladie d'Alzheimer et de certaines formes de cancer.

La maladie des gencives est la sixième condition chronique la plus répandue au monde, touchant 743 millions de personnes. Aux États-Unis, un adulte sur deux souffre d'une maladie parodontale.

En maintenant l'hygiène bucco-dentaire, vous pouvez prévenir la maladie des gencives et d'autres problèmes oraux et ainsi augmenter votre longévité.

Brossez vos dents deux fois par jour, utilisez de la soie à la soie tous les jours, rincez-les avec un bain de bouche antiseptique deux fois par jour et recevez des examens dentaires tous les six mois.

Évitez la bouche sèche en mâchant du chewing-gum sans sucre et en buvant beaucoup d'eau. Aussi, évitez les boissons et les boissons sportives sucrées.

8. Éviter l'exposition au soleil


Le lien entre une exposition excessive au soleil et un risque accru de cancer de la peau a conduit de nombreuses personnes à éviter tout le soleil. Mais ignorer totalement le soleil peut affecter négativement votre santé.

L'exposition modérée au soleil stimule la production de vitamine D dans le corps. La carence en vitamine D est un facteur de risque majeur pour différents types de cancer, maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, hypertension, maladies auto-immunes, diabète de type 2, dépression, anomalies congénitales, maladies infectieuses et plus encore.

Une étude menée en 2011 dans le journal "Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention" a conclu que l'exposition normale au soleil permet de réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de décès.

Exposez votre corps au soleil du matin tôt de 10 à 15 minutes (sans écran solaire). Évitez les rayons directs du soleil pendant les heures de pointe (de 10 h à 4 p.m.) du jour.

Portez un écran solaire si vous devez être à l'extérieur pendant les heures de pointe et envisagez un film de protection pour les fenêtres de votre voiture afin de réduire l'exposition au rayonnement.

9. Pensée négative


Les pensées négatives limitent votre potentiel à vivre une vie accomplissante et déterminée. Elles ont également un effet néfaste sur votre santé en augmentant votre niveau de stress.

D'autres effets de la pensée négative incluent la colère, la frustration, l'irritabilité, l'anxiété et la dépression. En outre, un état émotionnel négatif peut entraîner des troubles de l'alimentation, de la sur-consommation à un manque total d'appétit.

Restez positif en trouvant un but dans votre vie. Cela vous aidera à vous sentir mieux, à augmenter votre productivité, à réduire le stress et à vous aider à vivre plus longtemps. Cela vous aide également à cultiver des relations saines, ce qui affecte certainement votre santé de manière positive.

Pour réduire la négativité dans votre vie, soyez reconnaissants de tout ce que vous avez, riez plus, aidez les autres personnes qui en ont besoin, méditez et vous entourer de personnes positives.

10. Éviter les examens médicaux réguliers


Même si vous avez des membres proches de la famille qui ont vécu de longues vies, vous ne pouvez pas compter uniquement sur votre génétique. Les facteurs environnementaux et de style de vie jouent un rôle majeur dans votre longévité.

Par conséquent, il est essentiel de prendre en charge votre santé en consultant votre médecin régulièrement afin que vous puissiez obtenir les examens nécessaires en temps opportun.

En ce qui concerne les problèmes de santé, la prévention est toujours meilleure que la guérison. La détection précoce assure de meilleurs taux de traitement et de récupération. Il sera également moins coûteux.

Certaines des projections et tests importants comprennent l'examen des sommets, le cholestérol et les tests de pression artérielle élevée, le test de densité osseuse, le dépistage du cancer colorectal, les examens dentaires et ainsi de suite.

Lorsque vous visitez un médecin, vous devez faire preuve de vérité sur votre style de vie et vos symptômes de santé. Dans le même temps, prenez les conseils de votre médecin au sérieux.
>

10 Problèmes de santé qui causent une perte de poids inexpliquée

La perte de poids intentionnelle due aux régimes amaigrissants et à l'exercice physique est une chose. Mais c'est un signe de problèmes si vous commencez à perdre une quantité importante de poids sans des changements majeurs dans votre style de vie. Cela signifie que vous mangez la même quantité de nourriture et vous faites le même type d'activités physiques que vous faites normalement.

Bien que la perte de poids semble être un exploit, une goutte de poids inexpliquée n'est pas quelque chose à encourager. En fait, une perte inexpliquée de plus de 5 % de votre poids corporel en moins d'un an peut signaler une affection médicale sous-jacente.

La perte de poids rapide à tout moment de la vie doit être considérée comme un signe sérieux, et vous devez immédiatement consulter un médecin pour déterminer la cause. Rappelez-vous toujours que plus tôt une maladie est découverte, le traitement plus réussi sera probable.

Voici 10 problèmes de santé qui peuvent causer une perte de poids inexpliquée.


1. Diabète


Le diabète est une raison commune derrière la perte de poids inexpliquée. C'est un trouble métabolique qui provoque des niveaux élevés de glycémie, soit en raison de l'insuffisance de la production d'insuline dans le corps, soit de l'incapacité du corps à réagir correctement à l'insuline.

La perte de poids se produit chez les personnes atteintes de diabète pour deux raisons: l'excès de perte d'eau due à l'urination fréquente et le corps incapable d'absorber les calories du sucre dans le sang.

De plus, s'il n'y a pas suffisamment d'insuline, le corps commence à brûler de la graisse et du muscle pour l'énergie, ce qui entraîne une baisse du poids corporel général.

Une étude en 2014 publiée dans le Journal indien de la recherche médicale indique que la perte de poids sévère n'est fréquente que dans le diabète de type 1 ou le diabète de type 2 qui reste inaperçu pendant une longue période de temps.

En plus de la perte de poids involontaire, d'autres symptômes du diabète incluent une urination fréquente, une soif excessive, une faim intense, une fatigue excessive, des coupures et des ecchymoses qui ne guérissent pas correctement et des sensations de picotements dans les pieds et / ou les mains.

2. Hyperthyroïdie


La perte de poids soudaine malgré un changement ou une augmentation de l'appétit peut indiquer un problème de thyroïde, en particulier l'hyperthyroïdie.

Dans ce type de problème de thyroïde, une augmentation anormale de l'activité de la glande thyroïde provoque un excès d'hormones thyroïdiennes circulant dans le sang.

Les quantités élevées de T4, T3 ou des deux hormones qui circulent dans le sang peuvent provoquer un taux métabolique excessivement élevé, entraînant une combustion accrue de «carburant» dans le corps.

En plus de la perte de poids rapide, l'hyperthyroïdie augmente également votre fréquence cardiaque et provoque une transpiration excessive, des bouffées de chaleur, des crises de panique, des sautes d'humeur, des yeux bombés, une faiblesse musculaire et une fatigue.

3. Ulcère d'estomac


Les personnes qui souffrent d'un ulcère peptique connaissent également une perte de poids inexpliquée. En fait, c'est un signe important dans de nombreuses personnes.

Un ulcère peptique, également connu comme un ulcère d'estomac, est une douleur qui se développe sur la paroi interne de l'estomac ou la partie supérieure de l'intestin grêle. La douleur provoque des douleurs et entraîne une perte d'appétit.

Ainsi, la raison derrière la perte de poids est la perte d'appétit, mêlée de nausées et de vomissements, deux autres symptômes communs d'un ulcère peptique.

D'autres symptômes incluent le sentiment de se ressourcer après avoir mangé seulement quelques bouchées de nourriture, des douleurs thoraciques, des selles creuses sanglantes ou noires et de la fatigue.

4. Infestation par parasite


Une infestation parasitaire dans vos intestins est une autre cause fréquente de perte de poids soudaine.

Plusieurs types de parasites vivent et se nourrissent de votre corps, et certains d'entre eux survivent sur les aliments que vous consommez. De tels parasites incluent les vermifuges, les ankylostomes et les ténias qui pénètrent dans votre corps par la peau ou par ingestion.

Au cours d'une infestation par parasite, vous remarquerez une augmentation de votre appétit car les parasites consomment une bonne quantité de nourriture que vous mangez, ce qui vous fait plus faim que d'habitude. En outre, selon une étude en 2013 publiée dans le journal PLOS, la perte de poids suite à une infestation de vers pourrait être la façon dont le corps se bat pour combattre les vers.

En plus de la perte de poids et de l'appétit croissant, d'autres symptômes incluent les douleurs abdominales, la diarrhée, les démangeaisons anales, le manque d'énergie et les carences nutritionnelles.

5. Dépression


Bien que cela puisse sembler étrange, la dépression peut également provoquer une perte de poids involontaire.

Ce trouble d'humeur commun conduit à des sentiments de tristesse, de perte, de colère ou de frustration qui peuvent affecter différents aspects de la vie quotidienne, y compris votre appétit.

En raison de la baisse de l'appétit, les personnes souffrant de dépression peuvent commencer à perdre du poids.

Une étude en 2008 publiée dans Applied Physiology, Nutrition and Metabolism rapporte qu'une augmentation des symptômes de la dépression est corrélée à la perte de poids, ce qui est associé à une tendance à l'hypoglycémie ainsi qu'à une diminution des niveaux de T3 et de FT4.

D'autres symptômes communs de la dépression comprennent les problèmes de sommeil, la difficulté à se concentrer, les pensées négatives, les sentiments de désespoir et / ou l'impuissance, les pensées suicidaires et beaucoup plus. Dans certains cas, cependant, la dépression peut provoquer un gain de poids au lieu de la perte de poids.

6. Cancer


La perte de poids inexpliquée est l'un des premiers signes visibles de différents types de cancer, y compris le cancer de la prostate, du sein, des poumons, du pancréas, de l'ovaire et du colon, pour n'en citer que quelques-uns.

La croissance incontrôlée des cellules anormales accélère votre métabolisme et fatigue tout le corps en étirant ses ressources, ce qui provoque une perte de poids. Lorsque les cellules cancéreuses commencent à se répandre, elles peuvent entraver le fonctionnement de divers organes internes.

De plus, le cancer peut provoquer des changements chimiques dans le corps qui rendent très difficile de prendre du poids, malgré un régime alimentaire à haute teneur en calories.

Les traitements contre le cancer peuvent également conduire à une perte de poids. Le rayonnement et la chimiothérapie entraînent souvent une diminution de l'appétit. En outre, ils causent des effets secondaires, y compris des nausées, des vomissements et des plaies bucales qui font manger un processus douloureux.

Outre la perte de poids et la perte d'appétit, les signes et les symptômes varient en fonction du type de cancer.

7. Maladie de Crohn


La maladie de Crohn, une maladie intestinale inflammatoire qui provoque une inflammation de la paroi de votre tube digestif, est un autre problème de santé lié à la perte de poids involontaire.

La perte de poids est une indication de la malnutrition causée par l'absence de suffisamment de calories pour répondre à vos besoins. Cela peut se produire en raison du manque d'appétit, des aversions alimentaires, de la malabsorption des nutriments et de la perte de nutriments résultant de la diarrhée ou des saignements intestinaux.

Une étude en 1994 publiée dans "American Journal of Clinical Nutrition" rapporte que les personnes atteintes d'une maladie de Crohn qui avaient perdu du poids ont signalé des niveaux inférieurs de faim et moins de plaisir à manger par rapport aux personnes qui n'avaient pas perdu de poids. Ici, la perte de poids est due à une diminution de l'apport alimentaire plutôt qu'à une augmentation du coût énergétique de la maladie.

D'autres symptômes de la maladie de Crohn sont la diarrhée persistante, une fièvre de bas grade, une faible énergie, des douleurs abdominales, des crampes, des nausées et des vomissements.

8. Tuberculose


La perte de poids inexpliquée peut également être un symptôme de la tuberculose (TB). En fait, l'un des premiers signes de cette infection grave est une perte de poids inattendue accompagnée d'un manque d'appétit.

Cette maladie contagieuse est causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis. Elle affecte le plus souvent les poumons, mais peut également affecter les autres parties de votre corps, y compris les ganglions lymphatiques, les os, le système digestif, le système reproducteur et le système nerveux.

En plus de la perte de poids inexpliquée, d'autres symptômes de la tuberculose incluent une toux persistante qui dure plus de 3 semaines, une fatigue extrême, de la fièvre, des sueurs nocturnes et d'autres symptômes selon l'organe affecté par l'infection.

9. Démence et maladie d'Alzheimer


La perte de poids inexpliquée peut également être un signe de démence chez les personnes âgées d'âge moyen. Bien que les deux semblent indépendants, les chercheurs ont souligné le lien entre la perte de poids et la maladie d'Alzheimer.

Une étude menée en 2005 par des chercheurs de l'Institut de psychiatrie de Londres a noté que la perte de poids dans les patients atteints de démence commence souvent même avant le début des symptômes de démence définis.

Une autre étude menée en 2014 par des chercheurs du Collège médical Weill Cornell note que l'accumulation de peptide amyloïde-bêta dans le cerveau perturbe le mécanisme de régulation du poids du corps, entraînant une perte de poids accélérée avant le diagnostic de la maladie d'Alzheimer.

10. VIH


Une perte significative de poids est fréquente chez les personnes infectées par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

Le VIH est tout comme les autres virus, mais la discrimination avec d'autres virus est que le système immunitaire humain ne peut pas éliminer ce virus. Plutôt, le virus détruit le système immunitaire afin que votre corps ne puisse plus combattre les infections et les maladies.

S'il n'est pas contrôlé à temps, le VIH peut devenir un SIDA.

En plus de la perte de poids, la fièvre, les sueurs nocturnes, les maux de gorge, les douleurs musculaires, les éruptions cutanées, la fatigue, les vomissements, les nausées et la diarrhée sont certains des autres symptômes du VIH.

Autres causes de perte de poids involontaire:


En dehors des maladies mentionnées ci-dessus, d'autres causes de perte de poids non intentionnelle comprennent:


  • Maladie pulmonaire obstructive chronique, perte musculaire, insuffisance cardiaque congestive, alcoolisme, hypercalcémie, malnutrition, maladie de Parkinson, maladie d'Addison et maladie cœliaque.
  • Les médicaments, y compris les médicaments de chimiothérapie, les laxatifs et la médecine de la thyroïde.
  • Les drogues récréatives, y compris les amphétamines et la cocaïne.
>

Remèdes à la maison pour la toux

La toux est l'un des problèmes de santé les plus courants. Lorsqu'il y a un blocage ou un irritant dans votre gorge ou vos passages aériens supérieurs, votre cerveau pense qu'un élément étranger est présent et indique à votre corps de toucher pour enlever cet élément.

La toux peut également être due à une infection virale, un rhume, une grippe et des problèmes de tabagisme ou de santé tels que l'asthme, la tuberculose et le cancer du poumon.

Certains des symptômes d'une toux sont des démangeaisons de la gorge, des douleurs thoraciques et de la congestion. Au lieu d'utiliser des sirop de toux sans ordonnance, vous pouvez essayer des traitements naturels contre la toux en utilisant des ingrédients facilement disponibles dans votre cuisine.

Voici les 10 meilleurs remèdes maison pour la toux.


1. Curcuma


Le curcuma herbacé a un effet thérapeutique sur la toux, en particulier une toux sèche.


  • Chauffer une demi-tasse d'eau dans un pot bouillant. Ajouter une cuillère à café de poudre de curcuma et une cuillère à café de poivre noir. Vous pouvez également ajouter des bâtons de cannelle. Faites bouillir cela pendant environ deux à trois minutes. Ajouter une cuillère à soupe de miel. Boire ce mélange jusqu'à ce que la condition s'améliore.
  • Sinon, faites un thé à base de plantes en ajoutant une cuillère à café de poudre de curcuma et une cuillère à café de graines de carambole à une tasse d'eau, et faites bouillir jusqu'à ce que l'eau diminue jusqu'à la demi-tasse. Ajoutez du miel et buvez cette solution à base de plantes deux à trois fois par jour.
  • Une autre façon d'utiliser le curcuma est de rôtir la racine de curcuma et de la broyer dans une poudre lisse. Mélangez-le avec de l'eau et du miel, et buvez-le deux fois par jour.



2. Gingembre


Le gingembre est l'un des traitements naturels les plus populaires pour la toux.

  • Couper le gingembre frais en petites tranches et les écraser légèrement. Mettez-les dans une tasse d'eau et faites bouillir. Buvez cette solution à base de plantes trois à quatre fois par jour pour soulager le mal de gorge, une toux sans interruption et même une congestion. Vous pouvez également choisir du jus de citron et du miel.
  • Une autre option est de mâcher et de ronger du gingembre frais tout au long de la journée pour réduire votre toux.

3. Citron


Les citrons peuvent être utilisés de diverses manières pour guérir la toux. Les citrons ont des propriétés qui réduisent l'inflammation et fournissent également une dose de vitamine C.

  • Un sirop de toux simple peut être réalisé en combinant deux cuillères à soupe de jus de citron et une cuillère à soupe de miel. Buvez ce sirop sain plusieurs fois par jour.
  • Une autre façon d'utiliser des citrons est de mélanger le jus de citron avec un peu de miel et une pincée de poivre de Cayenne, puis de le boire.

4. Ail


L'ail possède des composants antibactériens et antimicrobiens qui aident à traiter la toux.

  • Faire bouillir deux à trois gousses d'ail dans une tasse d'eau et ajouter une cuillère à café d'origan. Laissez refroidir à température ambiante, ajoutez du miel et buvez-le. Cela aidera à respirer et à atténuer d'autres symptômes de la toux.
  • Mangez une gousse d'ail écrasé mélangé avec quelques gouttes d'huile de girofle et un peu de miel pour soulager la gorge. Vous pouvez également utiliser de l'ail dans votre cuisine.

5. Oignon


L'un des remèdes maison les plus simples pour la toux est de couper les oignons. Respirer les vapeurs fortes peut aider à prévenir la toux.

  • Vous pouvez également faire un sirop contre la toux du jus d'oignon cuit, du thé à la confiture et du miel. Buvez-le quotidiennement pour obtenir un soulagement de la toux sèche.
  • Une autre option consiste à combiner une demi-cuillère à café de jus d'oignon avec une cuillère à café de miel pur. Avalez cette solution au moins deux fois par jour pour atténuer la toux et apaiser votre gorge.

6. Lait chaud au miel


Le lait chaud avec le miel peut soulager une toux sèche et réduire les douleurs thoraciques que vous ressentez de la toux continue. Pour de meilleurs résultats, buvez-le avant de vous coucher. Pour obtenir des avantages supplémentaires des propriétés analgésiques du miel, avaler une cuillère à café de miel ordinaire sur l'estomac vide. Cela aidera à dégager le mucus et à apaiser votre gorge.

7. Cayenne


Le Cayenne aide à réduire les douleurs thoraciques en raison de la toux continue. Il est également réchauffant et stimulant.

  • Faites un sirop de toux sain en mélangeant un quart de cuillère à café de poivre de Cayenne, une cuillère à café d'un quart de gingembre moulu, une cuillère à soupe de miel, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme et deux cuillères à soupe d'eau.
  • Boire le sirop deux à trois fois par jour.

8. Jus de carotte


Les carottes ont de nombreuses vitamines et nutriments qui peuvent aider à soulager divers symptômes de la toux.

  • Faire un jus frais de quatre à cinq carottes et ajouter de l'eau pour la diluer. Pour le goût et les avantages supplémentaires, ajoutez une cuillère à café de miel.
  • Buvez le jus trois à quatre fois par jour jusqu'à ce que vos symptômes s'améliorent.

9. Raisins


Les raisins ont des propriétés qui agissent comme expectorant, libérant le mucus des parties touchées de votre système respiratoire. Plus vite vous débarrasser du mucus, plus votre toux sera rapide. Vous pouvez simplement manger des raisins ou faire du jus de raisin frais. Le jus de raisin avec une cuillerée de miel sera apaisant et efficace.

10. Amandes


Les amandes ont des propriétés nutritionnelles qui jouent un rôle proactif dans la guérison des symptômes de la toux.


  • Faire tremper cinq à six amandes dans l'eau pendant 8 à 10 heures.
  • Faites une pâte lisse sur les amandes trempées et ajoutez une cuillère à café de beurre.
  • Mangez-le trois à quatre fois par jour jusqu'à ce que vos symptômes disparaissent.


Ces remèdes maison peuvent vous soulager des différents symptômes de la toux sans les effets secondaires qui accompagnent les pilules et les sirop pour la toux. Mais si vous avez une toux continue pendant plus de deux semaines, consultez votre médecin.

>

Avantages surprenants de manger avec vos mains

Lorsque vous voyagez dans les coins et recoins d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie, vous trouverez une chose en commun. Vous verrez beaucoup de gens manger avec leurs mains au lieu d'utiliser des fourchettes, des cuillères et des couteaux.

Peut-être à votre grande surprise, cela peut être bon pour vous, malgré toutes les fois que vos parents vous ont dit que c'était de mauvaises manières.

Manger est un processus sensuel et conscient. L'utilisation de tous les sens - la vue, l'odeur, l'ouïe, le goût et le toucher - peut rendre toute l'expérience encore plus satisfaisante. L'utilisation de vos mains pour manger ajoute une connexion tactile avec votre nourriture ainsi que le corps, l'esprit et l'âme.

Il adoucit également la formalité des restaurants raffinés. C'est une des raisons pour lesquelles de nombreux restaurants dans les pays occidentaux encouragent à manger avec les mains.

Alors que certaines personnes trouvent manger avec leurs mains sans hygiène et dégoûtante, on considère comme un style de restauration décontracté et convivial. De plus, il présente de nombreux avantages.

Voici quelques-uns des avantages de manger avec vos mains.


1. Mène une expérience sensorielle


Manger est une expérience sensorielle qui peut évoquer l'émotion et la passion. Selon Ayurveda, chaque doigt des mains est une extension des cinq éléments. Plus précisément:

  • Le pouce est lié à l'espace.
  • L'index est lié à l'air.
  • Le majeur est lié au feu.
  • Le doigt est lié à l'eau.
  • Le petit doigt est lié à la terre.

Lorsque vous appréciez votre nourriture avec vos mains, tout le processus stimule ces cinq éléments et aide à dynamiser les aliments que vous allez manger. Ceci est important pour garder tous les éléments en équilibre et rester en bonne santé.

En outre, les sens du toucher, de l'odorat, de l'ouïe, de la vue et du goût deviennent plus actifs. La stimulation des cinq sens vous rend plus conscient du goût, des textures et de l'arôme de la nourriture.

2. Fonctionne comme un capteur naturel


Lorsque vous mangez avec une cuillère ou une fourchette et mettez votre nourriture directement dans votre bouche, votre esprit ne peut pas sentir la température ou la texture de la nourriture à l'avance. C'est pourquoi vous finissez souvent par brûler votre langue lorsque vous mettez une nourriture trop chaude dans votre bouche.

Mais lorsque vous mangez avec vos mains, les terminaisons nerveuses dans vos doigts sensent la température de la nourriture et vous empêchent d'énerriser votre langue.

Les terminaisons nerveuses envoient également un signal à votre cerveau au sujet de ce que vous allez manger. Cela déclenche la libération des jus et des enzymes digestifs appropriés pour vous aider à mieux goûter votre nourriture.

3. Améliore la digestion


Il existe des "bonnes" et des "mauvaises" bactéries présentes sur les paumes et les doigts de vos mains. Les bonnes bactéries vous protègent contre de nombreux microbes nuisibles dans l'environnement. Lorsque vous mangez avec une cuillère et une fourchette, ces bactéries n'atteignent pas votre intestin.

D'autre part, lorsque vous mangez avec vos mains, la flore des doigts se transfère vers la bouche et est avalée et se déplace vers différentes parties du corps. Cela favorise une digestion saine dans l'intestin et empêche l'accumulation de bactéries nocives dans les intestins.

De plus, lorsque vous touchez la nourriture avec vos mains, un signal est envoyé à l'esprit pour la libération de jus digestif et d'enzymes. Selon le type de nourriture, l'esprit s'arrange pour que le métabolisme fonctionne en conséquence, ce qui est nécessaire pour une meilleure digestion.

Un système digestif sain est important pour un corps et un esprit sains.

4. Réduit le risque de diabète de type 2


L'utilisation de fourches et de cuillères peut rendre la nourriture plus facile et plus rapide. Mais cela peut également entraîner des déséquilibres du sucre dans le corps, ce qui vous met en danger de diabète de type 2.

Une étude en 2012 publiée par la Société européenne d'endocrinologie rapporte que les gens qui avalent leur nourriture sont 2,5 fois plus susceptibles de souffrir de diabète de type 2 que ceux qui prennent leur temps.

Donc manger rapidement augmente le risque de diabète, mais vous pouvez réduire vos risques en mangeant avec vos mains. Lorsque vous utilisez vos mains, vous finissez par mettre moins de nourriture dans votre bouche à un moment donné.

Une consommation plus lente conduit également à une meilleure digestion et donne à votre estomac le temps de savoir qu'il est plein, ce qui vous fait manger moins.

5. Favorise la consommation consciente


Manger avec des couverts est une sorte de processus mécanique, et vous ne prêtez pas beaucoup d'attention à ce que vous faites ou à quel point vous mangez. En outre, vous pouvez commencer le multitâche en mangeant, comme regarder la télévision, vérifier votre téléphone portable ou lire le journal. Ne pas donner toute votre attention à manger signifie que vous pourriez finir par manger plus.

Une étude en 2008 publiée dans le "British Medical Journal" rapporte que manger jusqu'à plein et manger rapidement augmente le risque d'obésité d'une personne.

Cependant, lorsque vous mangez avec vos mains, vous faites attention à ce que vous mangez et vous êtes plus conscient de ce que vous mangiez. En outre, il est plus difficile de multitâche lorsque vos mains sont occupées, ce qui réduit la consommation stupide, l'une des plus grandes causes de gain de poids.

6. Plus hygiénique


Bien que vous puissiez penser que manger avec vos mains est une manière peu hygiénique de manipuler la nourriture, en réalité c'est tout le contraire.

Les gens qui mangent avec leurs mains laissent toujours leurs mains avant de s'asseoir pour profiter d'un repas. De plus, nous nous lavons tous les mains plusieurs fois par jour. L'hygiène des mains est pratiquée partout.

Mais quand il s'agit de cuillères, fourchettes et autres ustensiles, ils sont souvent lavés rapidement et ne sont pas toujours nettoyés à fond.

Conseils supplémentaires



  • Avant et après avoir mangé votre nourriture, assurez-vous de bien laver les mains.
  • Couper les gros objets en pièces de grande taille, de sorte que vous puissiez prendre facilement la nourriture avec vos mains.
  • Lorsque vous mangez avec vos mains, évitez de vous accrocher à votre assiette. Efforcez-vous de vous asseoir droit, et de ne pas avoir les coudes sur la table.
  • Lorsque vous mangez avec vos mains, prenez des petites bouchées pour éviter tout désordre excessif.
Ressources:
>